Members Associations

Member Associations are required to apply the law of nobility of their country. All full members of associations must be noble in accordance with the public law of the country concerned, in other words with the current law where nobility is legally recognised or with the historic law at the moment when nobility was last legally recognised, and there must be a public act of nobility for the family in question from the appropriate period. (In some countries a hybrid situation exists, where nobility as a quality is no longer legally recognised but regular titles of nobility are still subject to official recognition and control.)

Foreign noble families

Where members of foreign noble families are admitted to a Member Association, they must be noble in accordance with the law of the country in which their nobility was conferred or recognised, and the persons concerned must first have validated their proofs with the Member Association representing the nobility of that country.

Border changes

It may be the case, as a result of border changes, that a country with a historic nobility no longer exists within its old borders but its territory is divided between a number of states where nobility is not legally recognised. In such a situation, except where there were autonomous corporate noble structures recognised in public law, the historic nobility should be represented in a single association.

Proofs of nobility

Member Associations must inform CILANE of the full list of proofs of nobility accepted by them, together with the principles of transmission, but must not themselves purport to confer nobility, honours, titles or decorations. Only one Association is admitted for each country, which must be representative of the nobility as a whole, titled and untitled, without regard to religion or politics.

Internal structure

Member Associations do not, however, conform to a single internal model. Some are corporate structures which historically include the whole national nobility, others are subscription-based associations, and one is a federation of regional associations. Others again have their origins in official consultative heraldic councils or committees of privileges.

There are currently sixteen Member Associations, each of whom sends a Delegate to CILANE. Private individuals cannot belong to CILANE in their own right, but join the Commission or take part in CILANE programmes as members of their own national noble associations.


Associations-membres

Les associations-membres sont tenues d’appliquer la loi de la noblesse de leur pays. Tous les membres de plein droit de ces associations doivent être nobles, conformément au droit public du pays concerné, c’est-à-dire à la loi actuellement en vigueur où la noblesse est légalement reconnue ou bien à la loi historique au moment de la dernière reconnaissance légale de la noblesse, et il doit y avoir un acte public de noblesse pour la famille en question de la période appropriée. (Dans certains pays, il existe une situation hybride, où la noblesse en tant que qualité n’est plus légalement reconnue, mais où les titres de noblesse ordinaires sont toujours soumis à la reconnaissance et au contrôle officiels.)

Familles nobles étrangères

Lorsque des membres de familles nobles étrangères sont admis au sein d’une association-membre, ils doivent être nobles, conformément à la loi du pays dans lequel leur noblesse a été conférée ou reconnue, et les personnes concernées doivent au préalable avoir validé leurs preuves auprès de l’association-membre représentant la noblesse de ce pays.

Changements de frontière

Il se peut, à la suite de changements de frontières, qu’un pays possédant une noblesse historique n’existe plus à l’intérieur de ses anciennes frontières, mais que son territoire soit divisé entre un certain nombre d’États où la noblesse n’est pas légalement reconnue. Dans une telle situation, sauf lorsqu’il existe des structures nobles corporatives autonomes reconnues en droit public, la noblesse historique devrait être représentée par une seule association.

Preuves de noblesse

Les associations-membres doivent informer la CILANE de la liste complète des preuves de noblesse acceptées par elles, ainsi que des principes de transmission, mais ne doivent pas elles-mêmes prétendre conférer la noblesse, les honneurs, les titres ou les décorations. Une seule association est admise pour chaque pays, qui doit être représentative de la noblesse dans son ensemble – titrée et sans titre – sans considération religieuse ou politique.

Structure interne

Les associations-membres ne se conforment cependant pas à un modèle interne unique. Certaines sont des structures corporatives qui incluent historiquement toute la noblesse nationale, d’autres sont des associations basées sur l’abonnement, et l’une d’entre elles est une fédération d’associations régionales. D’autres encore ont leurs origines dans des conseils héraldiques consultatifs officiels ou des comités de privilèges.

Il existe actuellement seize associations-membres, chacune envoie un(e) délégué(e) à la CILANE. Les particuliers ne peuvent pas en tant que tels être membres de la CILANE, mais adhérer à la Commission ou participer aux programmes de la CILANE en tant que membres de leurs propres association de noblesse nationale.